butte de la maltière

La Butte des Fusillés de la Maltière

Tetiere-butte-maltiere

Construite en 1937 par les militaires français pour en faire un stand de tir, la Butte de la Maltière devient dès 1940 un lieu très important pour la ville de Saint-Jacques de la Lande et pour son histoire.

Saint-Jacques de la Lande sous l'Occupation

En effet, le 18 juin 1940 lorsque les Allemands arrivèrent à Rennes - et donc St-Jacques - ils envahirent la Butte de la Maltière et y resteront jusqu'au 4 août 1944, jour de la Libération de Rennes. En prenant le contrôle de St-Jacques, les Allemands prirent l'habitude de venir fusiller les résistants qui les gênaient, en ce lieu.

La résistance à St-Jacques

Le premier homme fusillé le fut le 17 juillet 1940 et s'appelait Marcel Brossier, condamné à mort pour avoir sectionné un câble téléphonique.

Ce fut le même destin pour 75 autres résistants, originaires pour la plupart d'Ille-et-Vilaine.

La fusillade qui marqua le plus l'opinion publique de Rennes et de St-Jacques fut celle du 30 décembre 1942. En ce jour, 25 résistants âgés de 19 à 43 ans furent tués.

Le motif de cette condamnation ? Avoir fait partie du mouvement de résistance et avoir participé à différents attentats et sabotages contre l'occupation nazie.

Dès la fin de la guerre, des cérémonies furent organisés en ce lieu, pour préserver ce site et en faire un lieu de mémoire.

Ainsi, chaque année le 30 décembre une cérémonie de commémoration est organisée en souvenir de tous les résistants qui ont perdu la vie en ce lieu ou ailleurs pour que la France reste libre.

 

Aménagement de la Butte des Fusillés de la Maltière

Un concours d'idées fut lancé en 2015 pour améliorer la visibilité de la butte, auprès des lycées et étudiants de la Région. Le lycée Jacques Cartier de Saint-Malo remporta le 1er prix et le lycée Bréquigny de rennes, les 2ème et 3ème prix. Les projets proposés ont été montrés lors de la cérémonie du 30 décembre 2015 à l'Aire Libre.

Les travaux d'aménagements ont été lancés et coordonnés en 2017 par l'agence Univers, avec notamment l'installation de 76 stèles représentant chacun des fusillés.

Le montant des travaux s'est élevé à près de 150 000 €, financés par la région Bretagne (10 000€), le conseil départemental d'Ille et Vilaine (10 000 €), la ville de Rennes (25 000€), le ministère des Armée, direction des patrimoine, de la mémoire et des archives (10 000€) et de 95 000€ par la ville.

 
  • Picto Facebook
  • Picto Envoyer
  • Picto Facebook
  • Picto Envoyer

Parole d'élu

  • Bernard-Bougeard_14
  • Chaque année, le 30 décembre, une émouvante cérémonie est organisée devant la Butte de la Maltière réunissant des familles de fusillés, des représentants politiques, des anciens combattants, des écoliers, pour rendre hommage au sacrifice de 79 patriotes fusillés entre 1940 et 1944 dont 25 le 30 décembre 1942. Ce devoir de mémoire est essentiel pour nos enfants et les générations futures pour comprendre ce qui s'est passé, pour transmettre et ne jamais oublier. Le 4 août, à l'occasion de l'anniversaire de la libération de Rennes, s'y déroule une autre cérémonie avec dépôt de gerbes. Par ailleurs, place de l'Eglise, au bourg, devant le monument aux morts, sont organisées chaque année : le 8 mai, la cérémonie commémorative de l'armistice de 1945, le 11 novembre la cérémonie commémorative de l'armistice de 1918 et le 5 décembre, la journée nationale d'hommage aux morts pour la France pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie. La population Jacquolandine est invitée à participer à toutes ces cérémonies.
    - Bernard Bougeard - Conseiller délégué Administration générale et protocole

 

 

 

 

Téléchargement